Cabine Dessayage En Ligne

 

Les enseignes de prêt-à-porter innovent afin d’améliorer l’expérience client, de stimuler le désir d’achat et le sentiment d’appartenance de marque.

Le dressing virtuel, la réalité augmentée : un potentiel considérable

La rencontre entre le tactile et la mode a d’abord lieu au travers d’une application classique : celle-ci permet de prendre en photo les éléments de sa garde-robe et de les enregistrer, de les organiser par genre ou par couleur, pour ensuite les assembler sur l’écran afin de créer ses looks et de les sauvegarder ou de les partager. Mais cette application ne fonctionne qu’avec les vêtements que l’on possède déjà.

Pour ceux que l’on n’a pas encore, il y a les applications d’essayage virtuel, qui se veulent être un remède au frein à l’achat que constitue l’impossibilité d’essayer les vêtements vendus sur Internet. Les pure players de la vente de mode en ligne peuvent ainsi s’appuyer sur des logiciels qui, connectés aux webcams des internautes, leur permettent d’essayer virtuellement plusieurs modèles et d’imprimer le résultat. Les technologies de type Kinect sont ainsi porteuses d’opportunités commerciales pour les professionnels et facilitent les choix des consommateurs.

Les opportunités marketing de l’essayage de vêtements en réalité augmentée ne se limitent d’ailleurs pas au milieu de la mode. Par exemple :

Les cabines d’essayage ont de beaux jours devant elles

Malgré l’explosion des pratiques d’achat en ligne, acheter des vêtements demeure une expérience très personnelle que les clients hésitent à dématérialiser totalement. Les technologies existantes ne permettent pas de modéliser avec assez de précision comment un vêtement s’adapte au corps d’un client, ou comment il se meut. Par ailleurs, la réalité augmentée ne remplace pas les sensations qui guident aussi les choix des consommateurs – toucher du tissu, chaleur… Ainsi, il ne s’agit pas de rompre complètement avec l’expérience shopping traditionnelle, mais de l’améliorer et de la compléter par la réalité augmentée. Si les écrans et caméras s’apprêtent donc à investir les cabines d’essayage, les magasins physiques ont encore de beaux jours devant eux.

La réalité augmentée dans les cabines d’essayage : un mariage prometteur

C’est l’alliance entre la réalité augmentée et les cabines physiques qui représente le plus gros potentiel de croissance. Elle permet aux enseignes de prêt-à-porter de proposer à leurs clients une gamme plus étendue de produits sans devoir augmenter la taille de leurs boutiques. Certaines marques se dotent de miroirs interactifs : Digilor peut ainsi produire des miroirs pourvus de caméras, permettant au consommateur de s’enregistrer en vidéo pour observer les vêtements à 360° ou comparer plusieurs modèles.

Ces miroirs digitaux, connectés au catalogue des enseignes peuvent aussi montrer au consommateur les vêtements en différentes couleurs sans qu’ils aient besoin de se changer : le logiciel intégré détecte le modèle, et le reflet numérique de l’acheteur le décline en plusieurs couleurs en fonction des stocks disponibles.

Enfin, les développeurs d’applications et les professionnels de la mode mettent l’accent sur la dimension interactive et connectée de ces miroirs digitaux : liés aux réseaux sociaux, ils permettent aux consommateurs de partager leurs looks et de récolter des avis en temps réel, rendant ainsi leur expérience d’achat plus ludique tout en offrant une plus grande visibilité aux marques.

Ainsi, combinée à d’autres interfaces tactiles plus classiques permettant d’explorer les collections, la réalité augmentée parachève la transformation digitale de l’expérience shopping.

On le sait, l’e-commerce a pris un essor considérable depuis quelques années. En France, le cap des 70 milliards d’euros dépensés sur Internet a été franchi en 2016, soit une progression de 14,6% en un an (source : Fevad). Acheter en ligne, c’est simple et rapide, Gain de temps, pas de déplacement en boutique, livraison à domicile, choix large, prix attractifs, etc.

Oui mais… En matière de shopping de vêtements en ligne, il peut toutefois subsister des freins à l’achat. Comment savoir si la robe, le pantalon ou le petit gilet (trèèès) tendance sur lesquels on a flashé sont bien à notre taille ? Et comment être sûr/e que la qualité du textile est bien celle annoncée par le site ?

Pour contourner ces freins et pousser tout de même à la commande, les sites utilisent principalement deux astuces :

  1. le retour & remboursement gratuit si ça ne va pas. Zou, un clic et dans le panier ! Pas grave, on reçoit, on essaye, on retourne sans frais et sans état d’âme. Sauf que ça, seules les (très) grandes enseignes peuvent se le permettre…
  2. les recommandations des autres client/es, marquées du sceau de la véracité aujourd’hui (les faux commentaires finissent toujours pas être démasqués !)

Reste une troisième voie, en pleine exploration aujourd’hui puisque liée à l’essor des technologies de réalité augmentée : la  cabine d’essayage virtuelle en ligne. En France, c’est la startup Fitle [pour FIT and STYLE] qui a initié ce marché.

 

La solution Fitle

La startup a mis au point sa cabine d’essayage virtuelle en ligne en partenariat avec des marques de prêt-à-porter telles que Un Jour Un Cachemire, Styleworx, Armor Lux ou encore Tex (Groupe Carrefour). L’application Fitle est disponible au grand public depuis septembre 2015, après un financement réussi sur KickStarter et un lancement à grand renfort de médias à l’époque.

Qu’en est-il en février 2017 ? Essai confirmé ou pas ? On a voulu savoir, alors on a testé !

Comment marche la cabine Fitle ? Très simple, Il suffit de suivre les 3 étapes suivantes :

 

Etape 1 : Création d’un avatar via l’appli

Chaque utilisateur se crée en 30 secondes son double virtuel sur l’appli Fitle (disponible gratuitement sur l’App Store et sur Play Store). L’avatar respecte la morphologie de l’utilisateur et la précision des mensurations se situe entre 97% et 100% d’après Fitle.

Etape 2 : Choix d’un produit sur un site

Depuis le site internet d’une marque, chaque utilisateur peut essayer sur son avatar le vêtement de son choix grâce à un plugin Fitle disponible sur toutes les pages produits. Il lui suffit alors d’appuyer sur le bouton «J’essaye ce vêtement». Les vêtements sont bien sûr disponibles dans d’autres tailles ou d’autres couleurs, afin que l’utilisateur puisse choisir ce qui lui convient le mieux.

Etape 3 : Essayage du vêtement en ligne

L’utilisateur peut essayer toutes les tailles d’un vêtement sur son double virtuel et vérifier le rendu sous divers angles avant de l’acheter. La technologie Fitle se veut la plus réaliste possible. En effet, le vêtement est reconstitué dans les moindres détails et la simulation du rendu du vêtement sur le corps est précise. Fitle a aussi mis en place une carte de confort (on vous en parle juste après).

L’avantage de Fitle ? L’application garde en mémoire vos achats antérieurs. Vous pouvez par exemple essayer un tee-shirt que vous venez de découvrir avec un blouson acheté quelques mois plus tôt chez une marque partenaire.

 

Notre essai de la cabine d’essayage virtuelle en ligne Fitle

Nous avons donc testé l’appli Fitle sur une durée d’1h30 en suivant (religieusement !) leurs instructions dès le début de l’utilisation. Les principales options ont été explorées en dehors de celles qui concernent la recommandation (visiter un site web dans la liste proposée et l’application recommande une taille idéale). Voici ce qui est ressorti de notre crash test :

 

Points positifs :

  • Appli ludique et amusante
  • Appli facile à utiliser et à comprendre (puisque les options sont limitées)
  • Bonne détection du corps (malgré des conditions laissant à désirer : lumière artificielle basse, armoire en fond…)
  • Création de l’avatar rapide
  • Avatar plutôt ressemblant dans les proportions du corps
  • Possibilité de modifier manuellement ses mensurations (qui sont en plus très bien détaillées)
  • En cas de modifications de l’avatar au niveau des mensurations, possibilité de retrouver celui d’origine dans la partie Mes avatars
  • L’option Carte de confort permet de montrer comment le vêtement sera porté, plus c’est bleu plus c’est fluide, et plus c’est rouge, plus c’est serré. Utile quand on hésite entre deux tailles !

Photo 1 : Vue normale – Comment le vêtement sera porté ?

Photo 2 : En cliquant sur Carte de confort – La taille du vêtement est-elle adaptée ?

Points négatifs :

  • Difficulté de se prendre en photo de la tête aux pieds selon l’environnement (un recul de 2 à 3 mètres est nécessaire par rapport à l’objectif, faut-il encore trouver de quoi poser son téléphone…)
  • Nombre TRES limité des marques partenaires qui permettent l’utilisation de l’appli sur leur site web (seulement 4 au moment du test). Sans compter que 2 des marques affichaient un message d’erreur ou une page non disponible ! De quoi en refroidir plus d’un…
  • Offre des vêtements proposés en essayage virtuel également très limitée. Difficile d’y trouver son compte une fois la phase découverte passée
  • Impossibilité de créer un avatar manuellement (ce qui serait idéal pour ceux qui ne souhaiteraient pas faire la partie photo)

 

Les avis des utilisateurs…

Avis des utilisateurs de Fitle sur Google Play

Il est important de noter que l’appli Fitle ne reçoit pas que des fleurs de la part de ses utilisateurs. Si certains sont très satisfaits et notent l’application à hauteur de 5 étoiles, d’autres sont très déçus et la notent à seulement 1 étoile. Les avis sont donc très tranchés, et ça en général c’est pas bon signe. Peut-être des soucis liés aux matériels, d’après les commentaires ??

 

Conclusion ? P’ête bin qu’oui, p’ête bin qu’non…

En théorie, l’idée d’une cabine d’essayage virtuelle en ligne est hyper séduisante. Encore faut-il que le nombre de marques partenaires soit suffisamment conséquent pour que la technologie se développe, et que l’appli corrige ses erreurs (de jeunesse toujours ?). Actuellement, on a vite fait le tour de l’offre.

Les achats en ligne gagnent de plus en plus de terrain chaque année. Mais la contrainte principale soulignée pour les enseignes de prêt-à-porter reste l’essayage. Bien que ces dernières aient largement simplifié leur politique de retour produit. Les enseignes de prêt-à-porter auraient donc à gagner d’améliorer leur expérience client en ligne, en établissant peut-être un partenariat avec Fitle.

Pour les addicts du shopping en ligne, nous pensons que Fitle représente un potentiel fort intéressant. Surtout quand on sait que les marques ne taillent pas pareil d’une enseigne à l’autre ! Appli à suivre donc, mais qui a tout de même intérêt à revoir sa copie technique, manifestement perfectible pour le moment. Or la technologie de l’AR (pour Augmented Reality) progresse quant à elle à grands pas (souvenons-nous du carton plein réalisé par Pokémon Go en juillet dernier…)

 

Alors qu’attendez-vous pour l’essayer à votre tour? Et n’hésitez pas à nous faire part de votre expérience Fitle en commentaires ou sur notre Facebook.

 

 

 

S’abonner à la news

Enregistrer

0 thoughts on “Cabine Dessayage En Ligne”

    -->

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *